L’accès à l’éducation en créole

La semaine dernière, j’étais de passage à la prestigieuse Massachussetts Institute of Technology (MIT) afin de signer un accord important pour l’avenir de l’éducation en Haïti. Il s’agit d’une entente conjointe entre cette université et Haiti afin de promouvoir l’utilisation du créole dans l’enseignement des sciences, des mathématiques, du génie et de la technologie. Je suis très enthousiasmé par ce projet prometteur.

L’accès à l’éducation en Haïti a toujours été problématique. 91.7% des écoles sont privées et il en coute en moyenne 220$ par enfant pour une inscription annuelle. Or, le revenu annuel par habitant est de 750$ et une famille haïtienne compte souvent plus de 4 enfants! L’ampleur du problème est là devant nos yeux, en chiffres… Que l’éducation soit réservée à une élite minoritaire, cela a déjà fait l’affaire d’anciens leaders du pays, qui souhaitaient garder le peuple dans l’ignorance. Mais ce temps est heureusement révolu.

L’administration Martelly / Lamothe a fait de l’éducation une de ses grandes priorités, car nous croyons que le savoir permet l’avènement d’une société plus juste et prospère. Nous avons financé l’accès à l’école grâce à certaines taxes, notamment sur les transferts d’argent et les appels téléphoniques. Cette mesure a permis à des centaines de milliers d’enfants d’accéder gratuitement à l’école primaire depuis deux ans.

Au-delà de l’accès à l’éducation, nos jeunes enfants doivent pouvoir apprendre à travers leur propre langue, le créole. Toutes les écoles du pays fonctionnent en français, alors que 97% de la population parle le créole! C’est ce que le projet du MIT souhaite concrétiser : permettre aux jeunes Haïtiens et Haïtiennes d’accéder au savoir à travers leur langue natale.

L’initiative peut sembler logique et naturelle, mais la question de la langue d’enseignement reste néanmoins un sujet tabou en Haïti. Pour ma part, je n’ai pas peur de mes convictions et je n’ai surtout pas honte de ma langue. Saviez-vous que notre gouvernement était le premier au monde à diffuser son Conseil des ministres en direct? Et qu’il le fait en créole? Nous sommes Haïtiens. Nous parlons créole. Nous nous ouvrons au reste du monde. Nous poursuivons notre marche vers l’avant!

Laisser un Commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>